Un weekend à la Mer…

Dimanche 19h.
La valise est rangée, la lessive tourne. J’ai faim … mais trop de choses à raconter d’abord ! (de tout façon, va falloir un peu me calmer) Il fait calme chez moi… un peu trop en fait. Tout est frais, les images encore nettes, mes souvenirs intacts, encore du sable dans mes baskets, encore les jambes fatiguées… le bon moment pour m’installer et vous raconter.

Si j’ai été silencieuse un petit temps, l’inspiration vient ici de mes émotions, voici donc un peu de lecture. Car après 2 jours de partages et d’émotions, les publications arrivent sur les réseaux sociaux. Avec elles des photos, des remerciements, des mots d’amitié, des émotions derrière l’écran certes… mais qui touchent mon cœur, sans filtre !

Le Projet

J’ignore quand tout à commencé … (J’ignore même s’il y eut un commencement).

Pour 2018, peut-être le début fut-il la réservation de nos premières chambres dans Wissant à l’Hôtel Belle Vue (un nom tout indiqué) début janvier ? Ou peut-être après la folle lutte pour obtenir nos précieux dossards le 18 janvier ? Bref, le projet est né, le rendez-vous est donné et le weekend planifié.. pour la 3e fois ! Nous serons au Trail de la Côte d’Opale.

Dossards obtenus, les certificats médicaux sont rentrés. Les dossiers sont acceptés.

Le temps passe… d’autres projets arrivent dont un fameux morceau qui démarre fin février avec la préparation de mon premier marathon (A lire dans ; Dessine moi un Marathon ! Ma Préparation…)…

J’écrirai peut être un jour sur mon après-marathon… Peut être… plus tard.

Afin de s’entraîner au mieux, un challenge pour l’été. Tout droit inspiré du challenge tri-sport de Anne … Pour le groupe un peu de nage (3000), un peu de vélo (50 ou 100k), un peu de run (100k ou 120k) à accomplir en 7 semaines. Pas question de s’endormir pendant l’été. Le challenge est un succès, chacun repousse ses limites, un peu… ou beaucoup. Opale nous attend ! Et chacun a décidé d’être au rendez-vous !

Le temps passe, le weekend se rapproche. Le départ est annoncé pour samedi 15h

Jour J-1

Départ ! Nous y sommes… Anso et Tof viennent me chercher… youhou ! le trajet passe vite ! … Mais néanmoins, arrivée tardive à l’hôtel, puisqu’il fallait bien travailler la journée, et manger en route (point à améliorer 🙂 ). Les copains sont là, tout le monde est bien arrivé, le weekend peut commencer. Le bar est fermé, pas grave… on court demain, pas d’alcool (pour moi) … on se rattrapera demain soir.

Jour J

20180908_084342

Samedi matin. Petit café avant d’aller voir la mer… Ça fait longtemps, elle m’a manqué.
Je rejoins mes amis lève-tôt… direction la plage! Il fait calme… difficile d’imaginer que 3000 personnes prendront le départ sur une musique de guerrier quelques heures plus tard. Le temps est suspendu. Rien ne laisse présager ce qui va se passer… 6h plus tard.

Retour à l’hôtel… Déjeuner au calme ? oublie ! On occupe 85% de l’hôtel. Les clients ? les potes ! le déjeuner dure… pas loin de 2h… Un buffet déjeuner au saveurs de retrouvailles (bon ok, on s’est quitté le jeudi). Savoureux !

20180908_112224

Direction la place de Wissant en civil, on a le temps,… allons chercher notre dossard ! Les émotions se précisent, la tension s’installe… Ah oui… on court tantôt ! Enveloppe ok, tshirt ok, dossard ok (youhou ! il y a mon nom dessus). Reste à trouver un petit gueuleton… les restos du coin n’ont pas trouvé judicieux de prévoir des pâtes. Certes ! Après une discussion autour des ingrédients d’un sandwich… ce sera donc, sandwich… 2h30 avant la course. Nous verrons!

Retour hôtel, habillage, remplissage du sac hydratation (prendre le temps sous peine de gloussement pendant 24 bornes !), ajuster le tout, crème, gels, bonbons (oui oui)… et coiffage (merci Laeticia !)

41403006_10217225830940760_2240257634538094592_n

41340160_990912931088453_6487817154539290624_n

Custom d’un string à accrocher au sac hydratation de Nancy qui se marie d’ici peu. Tous nos voeux pour vous deux. 14h20. Direction la plage, il est temps. Rendez-vous au carrousel, photo, toilettes, ça va aller.

On descend sur la plage. Tout le monde est là. 14h57. Nous avons les pieds dans l’eau, la mer vient seulement de se retirer pour nous faire place.

41483972_10156760453411095_7198510448184918016_n

Le décompte commence. On enclenche le gps.
5… le coach filme (il est en live) ; 43, tiens aura-t-on l’engorgement pour sortir de la plage comme l’an dernier ? 2.. 1.. j’espère que le sandwich mayo fera l’affaire et qu’Anso va kiffer jusqu’au 24e…

Boum ! GO …
(Je conseille la musique pour accompagner la suite de la lecture.  Et Enjoy !)

Et cette musique…
Je l’entends… elle arrive à mes oreilles certes, mais ma peau la perçoit également, les frissons sont au rendez-vous… mes yeux prennent la totalité de ce qu’ils peuvent voir… les larmes montent… c’est fou tous ces gens, cette musique… c’est parfait ! le ciel, le vent, l’eau, Anso est là, Cath est à côté, Laeti juste tout près. Fan est plus loin, elle doit être en forme. JF veille sur chacun… tout est bien.

5km sur la plage… pas trop vite, profiter, savourer, se laisser porter. Au 7e, ce fameux aller-retour vers la mer où on croise quelques copains… tout le monde semble aller bien.

La course est magnifique, les paysages à couper le souffle. On reste ensemble, toutes les 4. On papote, oui… on a dit cool. on parle un peu boulot (mais pas trop, pas question de poluer la course), un peu Vie, un peu PhilosoVie, Amour, Amis… potins… Vers le 18e, ravito… ça tombe bien je commence à avoir faim. Je teste le gobelet acheté au village du Trail, je prend un morceau de banane. il tombe. 2e essai ; ok ! Tiens, j’irais bien aux toilettes… on est cool… moins de 2h30. On redémarre… et voilà. Plus de jambes. Difficile… (note pour 2019, ne pas faire d’arrêt entre le 18e et le 22e) Bon… pas le choix, je vais pas rester là. Je cours. Un type à nos côtés marche. Mon souci est que dans les montées, il va plus vite que moi… mais dégage, la marche c’était ce matin, blaireau (pardon) ! bon, se calmer, respirer… concentre toi… reste 5k, le brevet. Tu connais, zen les dunes ne sont pas loin. bon… les dunes ; comment perdre tout l’avantage de la course en 2 bornes. Peut être un jour j’arriverai à courir là dedans ! On s’en sort. Vivantes.

41436984_10217225919622977_7738911827597197312_n
Arrivées le long de l’eau… on se dirige vers la digue… les gens sont là, ils applaudissent. On cherche les copains, ils ne sont pas là. Je comprends qu’on est à plus de 3h de course, qu’il ne fait pas chaud et qu’ils ont dû rentrer… On prend la rue qui nous mène à la place de Wissant, on se rappelle le calicot de l’arrivée, on voit au loin l’arche. On croise le coach, il nous attend. Oui, tout va bien. Il est rassuré. Toujours là quand tu approches la ligne d’arrivée 🐣.

Un sprint sorti de je ne sais où pousse Anso vers la ligne. Je la suis. On franchit la ligne, toutes les 4. Les larmes sont au rendez-vous (je vais demander à être sponsorisée par un marque de mouchoirs). Médaille 2018 au top !

Il nous reste à retrouver la bande ! On marche un peu comme des zombies. Rendez-vous à l’hôtel.

Douche. Transformation.

Autre moment, autre ambiance, même équipe, car l’heure est venue de fêter, festoyer, manger et boire un verre !
Pour la troisième fois (pourquoi changer une équipe qui gagne ?), ce sera au restaurant Entre Terre et Mer à Marquise. Nous ne sommes qu’un petit groupe… 86. On a prévu un peu de faire la fête, jusqu’à imprimer des chansonniers (Merci Muriel). Le patron est prévenu, on est en forme. L’équipe est au top, tant celle du resto que la nôtre. La première chansonnette est notre ôde à la Pomme de Terre (merci Fred !). Entre chorégraphies, la chanson des Tournesols et celle du Connemara… on joue les prolongations, menés par une saltimbanque de premier choix ! (merci Dom)

Jour J+1

Dimanche… la nuit fut courte. les esprits embrumés. un bon café.
Et si on revenait ? quoi ? mais là seulement qu’on termine ! Bon… ok. Check Out. On met une option sur l’hôtel pour septembre 2019.

Direction Blanc Nez, mon lieu ressource. Il a tellement changé, ses aménagements… mais en même temps, la nature autour de ment pas… c’est toujours bien lui !
C’est toujours très chouette de le faire découvrir .. de donner un peu de ça …

Un dernier resto, en petit comité. Pour clôturer en beauté.
Juste nous, savourant ce dernier moment… à l’affût d’une prochaine aventure.

On réserve le resto pour 2019.

Dimanche 23h50.
Manger ok, Regarder vos photos ok, S’émerveiller de vos exploits ok, Me dire que je ferai mieux la prochaine fois ok
Se dire que c’était un beau weekend,
Qu’il y a quelque chose d’unique dans ces moments,
Quelque chose d’indescriptible, d’intangible, …
Que seuls mes amis du weekend comprendront,
Juste la tête dans les nuages de Wissant,
Juste le plein d’émotions, …

… et si on se donnait rendez-vous dans un an…

Jour J-364


4 réflexions sur “Un weekend à la Mer…

  1. J’ai lu en écoutant la musique, j’étais à nouveau sur la plage. Les frissons ont parcouru tout mon corps. Bravo pour ce magnifique compte rendu qui m’a renvoyée à Wissant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s